Châteauneuf du Pape : l’épique histoire

Château Châteauneuf du Pape argentine

Vous vous demandez quel peut bien être le rapport entre cette appellation connue mondialement et nos chers Papes ? On vous explique tout ! Le bien aimé Châteauneuf du Pape tient son nom de sa commune de production : Châteauneuf du Pape ! Jusque-là, rien de bien étonnant… Ce qui est plus intéressant à connaître est toute l’histoire qui se cache derrière ce village du Vaucluse et son antique rapport au vin. 

L’histoire

Au plus loin que l’histoire nous amène, ce village était connu sous le nom de « Castro Novo », ce qui signifie « nouveau village fortifié ». Son nom a été modifié au XIIIe siècle en « Châteauneuf Calcernier » en référence à la chaux tamisée qui y était produite en grande quantité. C’est au XIVe siècle que son histoire change, à l’arrivée de Clément V, le premier Pape résidant à Avignon. Il fut le premier à s’intéresser au vignoble local qui ne représentait à l’époque que la moitié des terres cultivées. L’autre moitié étant réservée principalement aux céréales. C’est son successeur, Jean XXII, qui initia les prémices de la renommée internationale de ce vin.

A son arrivée à Avignon, il décida de faire construire une résidence d’été aux Papes, sur la commune de Châteauneuf. Il avait emmené avec lui des vignerons de Cahors, dont il appréciait particulièrement les vins, pour installer un vignoble au pied du château. Ceux-ci s’emparèrent donc de parcelles qui avaient été laissées par les Templiers, chassés par Philippe le Bel. La première année, le vignoble de 8 hectares donna 4 tonneaux de « Vins du Pape » comme les avait désigné Jean XXII. C’est cette dénomination qui commença à éveiller l’intérêt pour ce vin. Au fil des années, la production augmentant, les cuvées de Vins du Pape furent servies lors des réceptions organisées au Palais des Papes d’Avignon. Bon nombre d’ambassadeurs étrangers s’y retrouvaient. Ce vin étant fort apprécié, on commença à expédier des barriques en Italie, en Allemagne et en Angleterre.

L’appellation

En plus d’être le vin des Papes, le Châteauneuf du Pape est aussi le premier à avoir reçu une appellation contrôlée. En 1923, le maire de l’époque, le Baron Pierre le Roy de Boiseaumarié créa le tout premier syndicat viticole français. Son but était de donner des règles à la production du vin local. Cette toute première appellation délimitait la zone de production ainsi que quelques règles comme la limitation du rendement, l’obligation de vendanger manuellement et de trier les raisins. Elle a également définit les cépages autorisés sur l’appellation. Ils sont au nombre de 13 : grenache, mourvèdre, syrah, cinsault, muscardin, counoise, clairette, bourboulenc, roussanne, picpoul, picardon, vaccarèse et terret noir. C’est cette diversité qui avait permis à ce vignoble de bien résister à la crise du phylloxera au milieu du XIXe siècle. L’appellation recouvre aujourd’hui 3000 hectares, dont 50% de la production est exportée.

Le vin

Le Châteauneuf du Pape existe en rouge et en blanc, dont les grandes spécificités sont les suivantes.

Le rouge, a une robe allant du pourpre au grenat. Il est basé sur des arômes complexes de fruits rouges et d’épices. En vieillissant, ceux-ci évoluent vers le cuir, la truffe, le musc et des notes réglissées. Sa bouche est généreuse et souple, toute en rondeur et onctuosité. Les galets roulés recouvrant les pieds de vigne lui procurent une grande richesse aromatique ainsi qu’un bon potentiel de vieillissement.

Le blanc, quant à lui, a une robe jaune pâle et un nez floral. Il est caractérisé par des arômes de fleurs de vigne, de chèvrefeuille et de narcisse. Sa fraicheur aromatique est incroyable de persistance. Planté en sol sableux, on lui accorde élégance et finesse. Au contraire, en graves ou terrain calcaire, c’est sa vivacité qui surprend.

L’anecdote, pour finir !

A la Révolution, le château de Châteauneuf du Pape fut vendu à une personne, qui représentait secrètement 30 personnes. Celles-ci se mirent alors à démonter le château ! Cela pour en revendre les pierres ou s’en servir pour construire leurs propres maisons. Il n’est désormais pas rare de voir des pierres de la résidence d’été des Papes combler les murs des maisons du village !

Si vous voulez en découvrir encore plus sur ce vignoble riche d’histoire, rendez-vous sur le site de l’office du tourisme.

 


 


Article Categories:
Accueil · Culture et Vins
Flux RSS

Articles Liés


Articles Populaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *